© Editions Papillon
Tous droits réservés

Sonnet XXI

d’après un sonnet anglais de Fernando Pessoa
pour sextuor vocal: 2 sopranos, 2 altos, contre-ténor, baryton-basse

Cette pièce est la deuxième d’une série d’œuvres inspirées par les 35 sonnets anglais de Fernando Pessoa. Elle fait suite au Sonnet XXII pour contre-ténor, archiluth et ensemble instrumental. Toutes ces pièces sont habitées par l’idée d’offrir un chemin – à chaque fois différent – allant d’une interdépendance des musiciens très forte vers une forme d’affranchissement des individualités. Ainsi, dans le Sonnet XXI, les voix cherchent à se distancier les unes des autres, elles y parviennent quelque temps, mais sont à nouveau ramenées vers la situation de départ, vers un point obscur, et lorsque les chanteurs peuvent effectivement se séparer, ils chantent paradoxalement d’une seule voix. Cela illustre un vers de Pessoa: La chose une fois touchée demeure encore en la mémoire, réelle et extérieure. J’ai également ressenti le besoin de faire appel à des vers extraits du Sonnet XLIII de William Shakespeare. Ceci dans l’intention d’incarner la mémoire du poète portugais («Shakespeare comme mémoire de Pessoa»), une mémoire qui surgit à la voix d’alto grave et qui se prolonge chez le contre-ténor. La Dark Lady et le jeune homme récurrents aux Sonnets de l’élisabéthain peuvent être ainsi suggérés.

Xavier Dayer


2000
Durée: 14 minutes
E.Pa. 0140 / CHfrs 32.-

/
professional joomla template